Sortir les poubelles

Préparatifs de mariage – Partie 2

Crédit photo Linda Lovely Peonies Photography

Salut tout le monde!

Je vous avais promis des nouvelles de l’organisation du mariage cet été et vraiment, je n’ai pas assuré. Je ne vous ai pas oubliés, bien entendu. C’est plutôt que mon travail cet été consiste à rédiger un rapport. Lorsque je termine le soir, la dernière chose que j’ai envie de faire c’est de me rasseoir devant mon ordinateur et d’écrire, encore.

Donc maintenant, des nouvelles des préparatifs de mariage! On s’est finalement plongés sérieusement dans les préparatifs il y a deux semaines. On coche des éléments sur la liste, et je ne veux pas trop vous en dire parce que je compte écrire un gros article sur le mariage après le jour J! On avait les gros morceaux de faits, mais là il restait à mettre tout ça ensemble et à penser aux détails.

Ah, les détails!

Ces petits éléments, ces petites touches qui prennent des heures et des heures à mettre au point. C’est quoi exactement, les détails d’un mariage zéro déchet? Quand je « Google » mariage zéro déchet, je trouve des astuces et des projets de filles (oui, habituellement des filles) qui ont recyclé du bois, du métal et du tissu, qui ont fouillé dans les poubelles des gens, ramassé des coquillages sur la plage ou des branches dans la forêt… Les mariages zéro déchet en ont aussi des petits détails. Aussi, les mariages zéro déchet semblent créatifs et inspirés, et logiquement le mien devrait être une suite sans fin de trucs recyclés, réutilisés de manière originale.

Bon mais voilà, je ne me suis pas découvert une passion pour l’organisation de mariage ou pour Pinterest. Je ne suis pas en train de penser à des alternatives zéro déchet pour tout. On est restés dans le simple, si bien qu’on ne croule pas sous le DIY à un mois du mariage.

Je vous avoue que ça m’est arrivé de ressentir un mini-sentiment de ne pas être à la hauteur lorsque les gens me demandent comment je compte réaliser un mariage zéro déchet, et que tout ce que j’ai à leur répondre c’est : « Mais ils sont supposés être où, les déchets ? » Mais bon, disons que l’angoisse d’avoir un mariage moche ou le sentiment de ne pas être à la hauteur du « défi mariage zéro déchet » s’estompe assez rapidement avec un verre de vin sur mon balcon.

Le mini-sentiment de ne pas être à la hauteur est revenu également à l’occasion lorsque les gens me parlent de décors de salle et de couleurs thématiques et que mon inspiration est à moins 1000. Mais là aussi, ça passe d’habitude. Il y a aussi que c’est dans la cour de qui la gestion des petits détails et des petites touches romantiques? À moi, bien sûr, et aux filles en général.

Je ne veux pas repartir longtemps là-dessus, mais c’est quand même impressionnant comment les responsabilités et la prise de décisions pour le mariage finissent toujours naturellement dans ma cour. Et, pouvons-nous être francs, la pression? À quel point est-ce que je devrais être en train de faire attention à mon alimentation ou à ma peau en ce moment en prévision de mon mariage? Ou à quel point devrais-je être en train de m’entraîner? J’accepte de me calmer sur les frites pendant le mois d’août, mais quand je vois sur Internet des articles sur comment perdre 5, 10 ou 20 livres à temps pour son mariage, je me dis qu’il n’y a pas un gars qui se taperait ça. La majorité des futures mariées se planifient également des moments dans les semaines avant le mariage pour des soins du genre facial, manucure, pédicure, coupe de cheveux, bronzage, pose de faux cils, exfoliant et épilation, en plus d’une coiffure et d’un maquillage la journée même. Pendant ce temps, si mon amoureux s’est lavé les cheveux le matin du mariage, ça va être bien correct pour tout le monde. Bref, fin de la parenthèse.

Les fleurs du mariage qui poussent 🙂

Donc, à quoi ressemble ma vie à T-25 du mariage? C’est assez intense, je ne vous mentirai pas. Je me réveille très tôt et je travaille. À 10h, en faisant mon deuxième café, je décolle une étiquette sur un pot de verre pour un centre de table. À midi, je dîne en rappelant un fournisseur ou en renvoyant des courriels. Vers 18h, je prends mes listes et coche d’un côté les trucs de mariage que j’ai faits et de l’autre, les trucs de mon emploi que j’ai faits, en me demandant s’il est trop tôt pour du vin.

Malgré la perspective de ne pas manger de frites dans le prochain mois, j’ai pas mal hâte à ce qui s’en vient. Est-ce que mon mariage le 9 septembre prochain sera LA plus belle journée de ma vie? Peut-être que oui, peut-être que non. Je pense que nous avons mis toutes les chances de notre côté pour bien en profiter. Et bien sûr, pour faire le moins de déchets possible. On s’en reparle!

Bonne journée tout le monde xxxx

P.S. Je vais essayer de vous tenir davantage au courant des préparatifs sur Instagram jusqu’au mariage. D’ailleurs, il y aura un aperçu de ma robe cet après-midi sur Instagram #tease! Et le 9 septembre, c’est là que ça se passe!

 

 

 

5 thoughts on “Préparatifs de mariage – Partie 2

  1. Elenna

    Salut !
    C’est pas la première fois j’ai envis de t’écrire, mais je l’ai jamais fais.
    Moi aussi, jme mari le 9 septembre et moi aussi, je croulle sous les détails. En plus que nous, pour être sur d’être ben débordé cet été, on part en voyage pour un temps indéterminé en asie le 8 octobre. Donc, on a aussi tout ces détails à penser (visa, vaccin, déménagement, assurance, gears, billets d’avion, hébergement…). Mon astuce, pour ne pas avoir virer folle en l’organisant nous même (on a payé personne pour nous aidé), j’ai délégué. Mon chum s’est occupé du menu (il est cuisinier), ma mère des fleurs et des centres de tables, mon père la playlist du coktail, mon beau-frère du déroulement de la soiré (maître de cérémonie), un ami pour le reste de la musique plus des amis qui ont un band. La robe, j’ai récycler ma robe de demoiselle d’honneur du mariage à mon frère. Mon amie couturière (et temoin pour l’occasion) m’a aidé à la modifier. Même les alliances ont été confier à la mère de mon chum (c’est une artiste). Si non, j’ai fais moi même les faire-parts (j’ai une formation de graphiste) et le site de rsvp (je suis développeuse web). Pour ce qui attrait au zéro déchet, j’ai tirer mes couvertes le plus possible, mais mon chum est pas tout le temps 100% avec moi. J’ai quand même gagné mon point pour les ti contenants de beurre, y’en aura pas. hahaha Autrement , je pense que ce sera un mariage a 85% zéro déchet.
    Bref, tu n’est pas seule dans le stress du dernier strech!! Et j’ai bien compris que faire simple …. c’est compliqué!! Félicitation à toi également !! xx

    1. CharlotteCharlotte Post author

      Salut! Mais tu aurais du m’écrire voyons, ça me fait vraiment plaisir de lire mes lecteurs! Tu as bien raison de dire que faire simple, c’est compliqué aussi! Mais tu sembles t’être bien débrouillée dis donc! Et puis un mariage 85%, c’est déjà impressionnant. Nous on va être à quelque part entre 85% et 95%, avec un peu de lousse pour rester sains jusqu’à la fin. Bonne chance avec ton dernier stretch! Tu me tiendras au courant 🙂

  2. linette

    coucou !
    Pas de soin, d’épilation spéciale ou de trucmachins pour moi. Le seul truc qu’il y a eu, c’est une manucure, parce qu’une gentille collègue me l’avait offerte 🙂 je ne me voyais pas refuser même si je n’avais pas du tout prévu de faire une manucure !
    Je ne me suis pas mariée en robe.
    Et pour les détails, bin…. j’ai simplifié, simplifié, simplifié, pour ne faire que ce qui me faisait plaisir.
    Par exemple, pour marquer les places à table, j’ai juste mis un joli masking tape sur le verre et marqué le prénom.
    Les centres de table, c’était des pots en verre peints (en gros), c’est une amie qui me les a faits, il n’y en avait pas énormément, elle m’a aussi roulé les serviettes (juste roulées et fermées avec un brin de laine).
    Je me suis coiffée et maquillée moi même. Pour mon collier, j’ai juste peint 3 grosses perles en bois.

    Les trois choses qui m’ont vraiment pris du temps, ça a été la guitare pinata, mon bouquet en fleurs en filtre à café et les coquelicots (mais comme je disais, ça me faisait plaisir de le faire, j’aurais aussi bien pu décider de virer la guitare si je n’avais pas eu assez de temps).

    et bien sur, la nourriture, puisqu’on a fait tout nous même, mais on a bossé 48h avant le mariage avec 2 amis, c’étaient de bons moments.

    Au final, je n’ai vraiment pas regretté qu’il n’y ait pas de codes douleur, de thème, de décoration spéciale de la salle etc etc. on a fait simple et c’est passé comme une lettre à la poste !

    Courage :*

    1. linette

      ha oui !
      les coquelicots ont été réutilisés à plusieurs reprises (repas du personnel à mon travail, mariage de ma meilleure amie)
      et les bocaux du salad bar ont servi de puits de lumière dans le mur de ma salle de bain.

      toute la vaisselle était en dur. par contre, mea culpa, nappes et serviettes, non, j’aurais pu mieux m’organiser ! mais sinon on a pas fait énormément de déchets en fait. on a composté pendant la prépa du repas mais on a pas maitrisé le tri pendant le mariage (plein de personnes ont aidé et se sont plantées de poubelles, mais elles voulaient aider et je les en remercie <3 ).

      1. CharlotteCharlotte Post author

        Wow c’est super tout ça! Tu sembles avoir réussi à faire les choses simplement et comme tu l’attendais. J’espère que je vais pouvoir dire la même chose après notre mariage, mais c’est bien parti! Sauf que Ouf! La fin est intense quand même!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *