Sortir les poubelles

J’ai testé… La collection zéro déchet des Trappeuses

Salut tout le monde!

Dernièrement, j’ai testé la collection zéro déchet de la Savonnerie des diligences, confectionnée en partenariat avec les filles des Trappeuses. Si tu ne connais pas encore le blogue grano-chic Les Trappeuses, tu passes à côté d’une incroyable opportunité de comprendre, entre autres, comment le contenu de ton frigo peut aussi devenir le contenu de ta pharmacie. Tu dois absolument découvrir leur travail.

Donc, lorsque mon amie Mariane m’a offert de venir me porter des échantillons des produits pour les tester, j’ai dit OUIIII. Qu’est-ce qu’ils ont de spécial ces produits? Tout d’abord, ils sont zéro déchet ou viennent dans un emballage ultra-minimaliste. Pour les produits disponibles en pot, les pots Masson sont consignés aux endroits où les produits sont vendus. Les savons sont disponibles en vrac et même sans étiquette dans plusieurs boutiques dont les boutiques Vrac & bocaux et bientôt au LOCO à Montréal. Aussi, ils sont locaux et majoritairement faits avec des ingrédients biologiques et végétaliens. Les ingrédients sont d’ailleurs vraiment originaux : le bleuet, l’épinette noire, le cèdre, le genévrier, les algues marines, etc. Tsé quand tu dis qu’ils ont pensé à TOUT?

C’est donc dire que pour les gens comme moi qui ne tripent pas tant sur tout « faire maison », il est possible de trouver de bons produits zéro déchet sans avoir à foutre le bordel dans sa cuisine. D’ailleurs, j’ai remarqué que souvent pour faire des cosmétiques à la maison, il faut se procurer plusieurs ingrédients emballés, ce qui n’est pas vraiment écolo.

Alors moi j’ai testé…

Deux savons (un à la citronnelle et l’autre au charbon et à l’épinette noire), la boue de bain, le déo au sapin baumier et l’exfoliant au chaga. Leur collection complète comprend plus de produits.

Tout d’abord, j’ai vraiment aimé les savons (clairement qu’ils sont des pros du savon). Ils sentent superbement bon, durent surprenamment longtemps et laissent la peau toute douce. La boue est chouette, et c’est quand même une agréable sensation de prendre un bain de « boue ».

Mon gros coup de cœur a été le déo au sapin. Bon, pas quand je l’ai ouvert. Disons simplement que ça sentait fort Noël. Aussi, même si j’essaie de ne pas faire ça, je ne peux pas m’empêcher de genrer les odeurs et l’odeur assez forte du sapin me paraissait plus masculine que féminine. Heureusement, je l’ai essayé pareil. Et je l’ai vraiment aimé! L’odeur s’estompe rapidement et je m’en suis assurée régulièrement en demandant à mes amis : « Est-ce que je sens le sapin?!! » Aussi, il tient super bien et survit aux workouts éprouvants. Donc, je pense que c’est rendu dans mes essentiels!

J’ai personnellement moins aimé l’exfoliant au chaga (champignon sauvage de nos belles forêts). Il sent plutôt fort, ce qui n’est pas un problème à première vue, mais perso ce n’est pas vraiment une odeur qui me plaît. Aussi, il est fait à base de beurre de karité et non à base d’eau. Il laisse donc une pellicule grasse sur la peau, qui peut être lavée ou laissée là si on a la peau sèche. Perso, laver ma peau suite à l’exfoliation (parce que ma peau n’a pas besoin de plus de gras merci) m’a laissé la peau plutôt meurtrie. Mais bon, toutes les peaux sont différentes et ce produit ne fonctionnait tout simplement pas pour la mienne.

Conclusion

Je recommande! Parce que ce qui me plaît encore plus qu’un produit zéro déchet, c’est un produit zéro déchet, de qualité, confectionné localement, avec des ingrédients bio et inspirés de notre beau patrimoine végétal.

Je vous laisse ces deux références (ici et ici) pour en apprendre davantage sur les produits et leurs bienfaits.

Merci les filles pour les échantillons et continuez votre beau travail; vous êtes inspirantes xxxx

Minute mariage

Votre enthousiasme collectif pour solutionner mon problème de shooters de mariage suite à mon dernier article m’a vraiment impressionnée! J’ai reçu des courriels et plein de commentaires et pour vrai je n’avais pas pensé à la moitié des idées que vous m’avez données! Là, j’ai plein de nouvelles idées pour éviter d’acheter des shooters à usage unique, mais surtout je retiens deux choses: 1. La petite communauté zéro déchet de Sortir les poubelles est d’une ingéniosité et d’une créativité incroyable 2. C’est la dernière fois que je garde une question qui me chicote comme l’histoire des shooters pour moi-même, vous êtes beaucoup trop forts! Une mention spéciale à celles qui m’ont envoyé des versions mangeables de shooters, même si la majorité d’entre eux avaient l’air dé-geu-las-ses haha.

On a finalement décidé d’aller faire un tour au Renaissance pour voir s’ils avaient des shooters de verres usagés, et en faisant un seul Renaissance on en a trouvé… 25. C’était juste trop facile! On a donc des petites « dates » au Renaissance prévues au cours des prochaines semaines haha. Vous pouvez continuer à nous envoyer vos idées par courriel, il vous reste trois mois!

Charlotte xxxxx

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *