Sortir les poubelles

2017

Salut!

Tout d’abord, bonne année. Vous avez été plusieurs à me dire que vous vous ennuyez de moi sur le blogue! Merci, ça me fait toujours plaisir de vous lire. Et pas de raison de vous en faire; j’ai simplement enchaîné une dure fin de session, un beau voyage et un temps des fêtes bien occupé, toutes sortes de choses qui m’ont gardée loin des médias sociaux.

Aussi, mon engagement face au mouvement zéro déchet et mon activisme ont pris une tournure inattendue à la fin 2016. C’est pour cela qu’aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de bénévolat et de comment ce genre d’activité s’insère naturellement d’après moi dans le cheminement de la personne engagée en 2017.

Lorsque Trump a été élu en novembre dernier, ça m’a jetée à terre. Littéralement, en étoile sur le plancher. J’étais découragée, émotionnelle, anxieuse et inconsolable. Je me sentais impuissante et j’ai laissé pendant un certain temps ce sentiment étouffer mon optimisme et mon désir de faire bouger les choses.

Recevoir des câlins, manger des frites et des brownies, prendre des marches en forêt, courir dehors et remanger des frites ont aidé. Puis, au fil du temps, les mouvements citoyens à travers le monde suite aux élections m’ont inspirée et m’ont redonné envie de me battre.

C’est là que j’ai réalisé que j’avais besoin de plus maintenant que d’être zéro déchet ou d’en parler sur mon blogue. J’avais besoin d’être avec les gens, pour vrai, de m’impliquer dans une cause physiquement comme pour manifester mon désaccord face au racisme, au sexisme et à l’obscurantisme que j’observais. C’était un désir fort et puissant, comme celui de crier des fois ou de sacrer dans le trafic. J’avais fait pas mal de bénévolat dans ma vie, mais je n’avais pas compris jusqu’à récemment tout ce que cela pouvait m’apporter.

Laissez-moi vous dire que je suis excessivement fière de faire une différence en vivant un mode de vie zéro déchet. Je suis aussi très fière de faire une différence en vous inspirant au moyen de ce blogue. Mais, depuis la fin de l’année dernière, laissez-moi aussi vous dire que je suis vraiment contente d’avoir ajouté un aspect d’implication communautaire à ma vie.

Qu’est-ce que je fais exactement? Quatre heures par semaine, je travaille avec des éducatrices dans une halte-garderie dans mon quartier. Mon rôle est essentiellement d’alléger leurs tâches en m’occupant d’adorables bambins qui ont moins de chance dans la vie que j’en ai eue. Ce genre d’implication m’en apprend énormément sur moi-même, me fait sortir de ma zone de confort et m’amène à rencontrer des gens que je n’aurais pas rencontrés autrement. Lorsque je sors de là, je suis pleine de morve/bave et épuisée, mais furieusement heureuse. Ce sentiment, ce « High », me suit tout le reste de la journée.

Je ne sais pas combien d’entre vous ont pris la résolution en 2017 de faire une différence. Je crois que même si vous n’avez pas pris officiellement cette résolution, vous en ressentez probablement le besoin. Personnellement, faire une différence dans ma communauté en plus de dans mon quotidien me fait me sentir encore plus cohérente avec mes valeurs et heureuse. C’est donc ce que je vous souhaite pour 2017, de beaux défis et de belles expériences dans vos communautés qui permettront à l’activiste en vous de briller de mille feux. Oh et de moins en moins de déchets, bien sûr.

Bon maintenant que c’est dit, place à quelques propos plus superficiels. À la demande générale, voici voilà une autre minute mariage.

Minute mariage

Bon 9 mois ! Le mariage est quand même dans 9 longs mois, alors il n’y a pas de panique à bord côté planification. Je ne sais plus si je vous l’avais dit, mais nous avons une planificatrice de mariage (Allo Mélanie !). Elle nous a donné un échéancier à suivre chaque mois avec des choses à faire jusqu’au mariage (ex : trouver un célébrant, réserver la vaisselle, etc.). Ça nous enlève un stress énorme de savoir qu’on fait tout comme il faut en suivant notre petit échéancier haha. Donc depuis ma dernière minute mariage, nous avons pas mal juste réservé la vaisselle (excitant) et nous choisirons les fleurs la semaine prochaine avec mes superbes amies qui les feront pousser pour nous sur leur terrain.

La chose seule qui se passe vraiment en ce moment, c’est que j’essaie d’intéresser mon amoureux au choix de chansons pour notre première danse (OUI, je SAIS, c’est téteux et je m’assume). Je ne veux pas qu’on fasse dur devant tout le monde et je veux qu’on aille LA chanson. Donc en gros, la scène typique c’est moi qui tasse la table du salon, qui mets de la musique et qui retiens mon souffle jusqu’à ce qu’il accepte finalement de danser avec moi SANS NIAISER. Pas des giga succès à date, mais c’est pas mal drôle. Une chance qu’il nous reste 9 mois de pratique.

Bon début d’année 2017 tout le monde,

Charlotte xxxxx