Sortir les poubelles

Préparatifs de mariage – Partie 2

Crédit photo Linda Lovely Peonies Photography

Salut tout le monde!

Je vous avais promis des nouvelles de l’organisation du mariage cet été et vraiment, je n’ai pas assuré. Je ne vous ai pas oubliés, bien entendu. C’est plutôt que mon travail cet été consiste à rédiger un rapport. Lorsque je termine le soir, la dernière chose que j’ai envie de faire c’est de me rasseoir devant mon ordinateur et d’écrire, encore.

Donc maintenant, des nouvelles des préparatifs de mariage! On s’est finalement plongés sérieusement dans les préparatifs il y a deux semaines. On coche des éléments sur la liste, et je ne veux pas trop vous en dire parce que je compte écrire un gros article sur le mariage après le jour J! On avait les gros morceaux de faits, mais là il restait à mettre tout ça ensemble et à penser aux détails.

Ah, les détails!

Ces petits éléments, ces petites touches qui prennent des heures et des heures à mettre au point. C’est quoi exactement, les détails d’un mariage zéro déchet? Quand je « Google » mariage zéro déchet, je trouve des astuces et des projets de filles (oui, habituellement des filles) qui ont recyclé du bois, du métal et du tissu, qui ont fouillé dans les poubelles des gens, ramassé des coquillages sur la plage ou des branches dans la forêt… Les mariages zéro déchet en ont aussi des petits détails. Aussi, les mariages zéro déchet semblent créatifs et inspirés, et logiquement le mien devrait être une suite sans fin de trucs recyclés, réutilisés de manière originale.

Bon mais voilà, je ne me suis pas découvert une passion pour l’organisation de mariage ou pour Pinterest. Je ne suis pas en train de penser à des alternatives zéro déchet pour tout. On est restés dans le simple, si bien qu’on ne croule pas sous le DIY à un mois du mariage.

Je vous avoue que ça m’est arrivé de ressentir un mini-sentiment de ne pas être à la hauteur lorsque les gens me demandent comment je compte réaliser un mariage zéro déchet, et que tout ce que j’ai à leur répondre c’est : « Mais ils sont supposés être où, les déchets ? » Mais bon, disons que l’angoisse d’avoir un mariage moche ou le sentiment de ne pas être à la hauteur du « défi mariage zéro déchet » s’estompe assez rapidement avec un verre de vin sur mon balcon.

Le mini-sentiment de ne pas être à la hauteur est revenu également à l’occasion lorsque les gens me parlent de décors de salle et de couleurs thématiques et que mon inspiration est à moins 1000. Mais là aussi, ça passe d’habitude. Il y a aussi que c’est dans la cour de qui la gestion des petits détails et des petites touches romantiques? À moi, bien sûr, et aux filles en général.

Je ne veux pas repartir longtemps là-dessus, mais c’est quand même impressionnant comment les responsabilités et la prise de décisions pour le mariage finissent toujours naturellement dans ma cour. Et, pouvons-nous être francs, la pression? À quel point est-ce que je devrais être en train de faire attention à mon alimentation ou à ma peau en ce moment en prévision de mon mariage? Ou à quel point devrais-je être en train de m’entraîner? J’accepte de me calmer sur les frites pendant le mois d’août, mais quand je vois sur Internet des articles sur comment perdre 5, 10 ou 20 livres à temps pour son mariage, je me dis qu’il n’y a pas un gars qui se taperait ça. La majorité des futures mariées se planifient également des moments dans les semaines avant le mariage pour des soins du genre facial, manucure, pédicure, coupe de cheveux, bronzage, pose de faux cils, exfoliant et épilation, en plus d’une coiffure et d’un maquillage la journée même. Pendant ce temps, si mon amoureux s’est lavé les cheveux le matin du mariage, ça va être bien correct pour tout le monde. Bref, fin de la parenthèse.

Les fleurs du mariage qui poussent 🙂

Donc, à quoi ressemble ma vie à T-25 du mariage? C’est assez intense, je ne vous mentirai pas. Je me réveille très tôt et je travaille. À 10h, en faisant mon deuxième café, je décolle une étiquette sur un pot de verre pour un centre de table. À midi, je dîne en rappelant un fournisseur ou en renvoyant des courriels. Vers 18h, je prends mes listes et coche d’un côté les trucs de mariage que j’ai faits et de l’autre, les trucs de mon emploi que j’ai faits, en me demandant s’il est trop tôt pour du vin.

Malgré la perspective de ne pas manger de frites dans le prochain mois, j’ai pas mal hâte à ce qui s’en vient. Est-ce que mon mariage le 9 septembre prochain sera LA plus belle journée de ma vie? Peut-être que oui, peut-être que non. Je pense que nous avons mis toutes les chances de notre côté pour bien en profiter. Et bien sûr, pour faire le moins de déchets possible. On s’en reparle!

Bonne journée tout le monde xxxx

P.S. Je vais essayer de vous tenir davantage au courant des préparatifs sur Instagram jusqu’au mariage. D’ailleurs, il y aura un aperçu de ma robe cet après-midi sur Instagram #tease! Et le 9 septembre, c’est là que ça se passe!