Sortir les poubelles

Tri et ménage de printemps

Sortir les poubelles

Le printemps est arrivé (enfin il fait beau!) et donne à tout le monde des envies de ménage de printemps. Chez moi, le gros ménage bat son plein depuis la fin janvier déjà, soit depuis le début de mon défi. On me demande souvent par où commencer lorsqu’on veut entreprendre une aventure zéro déchet et ma réponse est la suivante : par un bon tri.

Un bon tri permet de créer de l’espace, de réévaluer ses besoins et de se rappeler ce qu’on a déjà à la maison. Alors on ouvre les tiroirs, les armoires, les garde-robes et les commodes et on fouille! Cette démarche peut être extrêmement frustrante et décourageante parce que c’est long et beaucoup plus difficile que de laisser les objets s’accumuler. En fouillant dans mes affaires, je m’en veux d’avoir accumulé autant de trucs au fil des années. J’aurais vraiment aimé que quelqu’un me parle des règles « Refuser » et « Réduire » il y a longtemps! C’est bien clair; la plupart du temps j’ai envie de TOUT jeter, de faire le vide complètement et de repartir à zéro. Seulement, on se comprend que tout jeter n’est pas vraiment l’idée de ce blogue. Je serai donc patiente et ferai les choses comme il faut.

Sortir les poubelles

Après avoir établi que certains de mes biens devaient partir, j’ai entrepris de m’en débarrasser correctement. J’utilise beaucoup les petites annonces Kijiji pour les objets ayant de la valeur. Lorsque je veux plutôt donner un bien, j’essaie de penser à qui il pourrait vraiment servir avant de penser le donner à un organisme comme Renaissance. Par exemple, j’ai laissé mes vieilles lunettes à mon optométriste, qui les donnera à d’autres personnes dans le cadre d’un programme de réutilisation. J’ai donné des livres à ma bibliothèque et des magazines à un centre de personnes âgées de mon quartier. J’ai trié mes tiroirs et ai donné des stylos et des articles de bureau à un centre de jeunes près de chez moi. J’ai donné des outils que j’avais en double ou qui ne me servaient pas et j’ai disposé de vieux appareils électroniques correctement. La liste des choses dont je me suis départie est longue : produits de nettoyage, produits de beauté, restes de peinture, vieilles batteries, vêtements, etc. Tous ces biens peuvent servir à d’autres. Sinon, on peut en disposer de façon sécuritaire. Je me suis demandé longtemps s’il était préférable de disposer correctement de ses biens plutôt que de les donner et de risquer que les gens les jettent par la suite, et j’ai décidé de favoriser la réutilisation des biens.

Tout ce processus m’apprend progressivement à éviter d’accumuler des biens. J’essaie de réduire mes effets personnels, mes besoins et de contrôler mon goût pour la nouveauté. Si le printemps vous donne également des envies de simplicité volontaire, je vous encourage à diminuer le temps que vous passez près des magasins ou devant la télévision. J’ai personnellement réalisé que moins je recevais de messages me disant que je manquais de quelque chose, moins j’avais l’impression de manquer de quelque chose.

Sortir les poubelles

Finalement, je ne peux pas parler de réduire sans parler de réduire la quantité de lettres et de dépliants qu’on reçoit par la poste. Combien d’entre nous ouvrons chaque semaine notre boîte aux lettres et jetons machinalement le trois quarts de son contenu au recyclage? Des circulaires, des publicités, des magazines, des publications et des lettres inutiles de nos institutions bancaires s’accumulent à l’infini dans nos boîtes aux lettres. Ce n’est pas normal de se demander s’il y a une lettre pour nous dans une malle pleine! J’ai donc pris le temps de remédier à la situation pour éviter la création de ce gaspillage de papier à la source. Je me suis désabonnée des versions papier des magazines et publications que je recevais. J’ai appelé mon institution bancaire pour qu’ils communiquent avec moi par Internet le plus possible et je me suis inscrite à la facture Internet d’Hydro-Québec. J’ai finalement apposé une belle mention « pas de circulaire » au-dessus de ma boîte aux lettres. Vous pouvez faire de même en vous imprimant cette image, à moins que vous aimiez recevoir les promotions du gym ou de la pizzeria du coin.

Bon ménage!